08 mai

Discours de S.E.M. Vadim RAZUMOVSKIY à l'occasion du 75-ème anniversaire de la Grande Victoire

Mesdames et Messieurs, membres du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs, représentants des institutions républicaines,

Mesdames et Messieurs les Chefs des Missions Diplomatiques et des Organisations Internationales,

Chers collègues,

Chers amis !

Dans le contexte exceptionnel de la pandémie du coronavirus nous appliquons rigoureusement toutes les mesures de l’Etat d’urgence mises de l’avant par le décret de S.E.M. le Président de la République de Guinée, Professeur Alpha CONDE, et sommes obligés d’annuler la réception initialement prévue dans nos locaux.

Donc, nous fêtons depuis nos domiciles respectifs cette date particulière pour l’humanité toute entière, celle du 75-ème anniversaire de la Victoire de notre pays dans la Grande Guerre patriotique. Cet évènement important des chroniques du 20-ème siècle témoigne des souffrances endurées par le peuple russe et des sacrifices énormes de mon pays.

Nous gardons précieusement un souvenir de l’esprit d’allié qui avait uni les pays du front antinazi pendant la Seconde Guerre Mondiale, ainsi que celui de leur capacité d'unir les forces malgré les divergences idéologiques en vue de combattre la menace commune – « la peste brune ». Rappelons-nous que c’est pour la liberté et la fraternité des peuples du monde entier que la Russie a fait un front commun avec ses alliés.   

Le ruban de Saint-Georges formé de trois bandes noires et deux bandes oranges est reconnu en Russie et en dehors de ses frontières en tant que symbole de cette Grande Victoire du peuple russe. Ce jour-là nous le portons tous avec fierté.

Le 22 juin 1941 la Russie subit une attaque terrible, atroce et lâche du Troisième Reich. Aucun pays au monde n’a subi une telle invasion, 27 millions de pertes en vie humaine. Personne n’est oublié, rien n’oublié.

N’oublions surtout pas que plus d’un million d’africains étaient engagés sur des fronts différents de cette guerre, ce qui a changé la donne et permis aux peuples d’Afrique de se débarrasser du joug colonial. Le 14 décembre prochain l’Afrique
va célébrer le 60ème anniversaire de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance
aux pays et peuples coloniaux, initiée à l’époque par l’URSS et unanimement adoptée au sein de l’ONU.

Rien ni personne ne saurait défigurer la vérité historique et sous-estimer le rôle de l’Armée Rouge et des peuples de l’Union Soviétique dans la défaite du nazisme.
Or, de pareilles tentatives sont devenues récurrentes. Alors, pour les déjouer il est d’importance capitale de mener les efforts inlassables tant sur l’arène internationale que dans chaque pays du globe.

Il est opportun de mentionner ici la résolution antinazi à l’ONU en exprimant la satisfaction du fait que la République de Guinée, à côté de nombreux autres États, vote d’une façon résolue et permanente en sa faveur. En plus, elle se porte un des coauteurs de ladite résolution.

L’année 2020 marque symboliquement les trois quarts du siècle qui nous séparent de la Grande Victoire. Plusieurs initiatives importantes tant au niveau national qu’international ont été engagées. Le Concours «Ambassadeurs de la Victoire», organisé par le mouvement « Volontaires de la Victoire », vise à renforcer le développement du volontariat dans le domaine de l'éducation patriotique et de la préservation de la mémoire historique. Il prévoit d'inviter une centaine de meilleurs volontaires des pays étrangers à Moscou afin d’encadrer des événements commémoratifs consacrés au 75ème anniversaire de la Victoire. Je me réjouis que ce projet ait suscité un vif intérêt au sein de la jeunesse guinéenne.

Un autre projet - construction du Mausolée Principal des Forces Armées
de la Fédération de Russie dans le parc militaire et patriotique non loin de Moscou.
Son inauguration est aussi programmée dans le cadre des célébrations actuelles.

L’enceinte du Mausolée abrite un musée « Route de la Mémoire » qui a réuni les expositions non seulement des États de la CEI, mais aussi celles d'autres pays de la coalition antihitlérienne. Y sont exposés documents et photos uniques, biographies des soldats et des participants au mouvement de la résistance, même une pincée de terre des cimetières européennes où reposent à jamais des soldats soviétiques.

La première chaîne de la télévision russe a lancé un projet « On n’oublie personne». Du 23 février au 8 mai la liste numérique de 12 millions 677 mille 857 combattants est affichée 24 heures sur 24. La projection à la Radio et télévision guinéenne de plusieurs films en français sur la Grande Guerre Patriotique est prévue.

A l’heure actuelle où les menaces y compris la pandémie COVID-19
pour l'humanité sont plus fréquentes c’est avant tout l'unité et la détermination
qu’il nous faut. La nécessite d'un échange direct et honnête sur comment préserver
la paix pour les générations futures est devenue impérieuse. Pour ce faire le Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine propose un dialogue sous forme
de réunion des chefs d'Etat - membres permanents du Conseil de Sécurité de l'ONU.
Il ne s’agit pas de créer un club des puissants pour décider du destin d’autrui à huis clos. L’idée consiste à faire en sorte que les cinq Etats fassent preuve de la volonté politique afin de rétablir la confiance au sein de la communauté internationale.

Vive le 75ème Anniversaire de la Grande Victoire !

Soyons unis pour la paix et la stabilité sur notre planète !

Je vous remercie.